Complexe G

Complexe G

Paul L.
Au cours des années 1960, à la faveur de la Révolution tranquille, l'administration provinciale du Québec prend une expansion importante et la demande d'espace à bureaux au centre-ville augmente considérablement1. En 1961, la Commission d'aménagement de Québec est mise sur pied et produit en 1963 un plan d'aménagement d'une ambitieuse Colline parlementaire regroupée autour de l'Hôtel du Parlement. Les différents édifices prévus dans ce plan et ceux qui lui ont succédé sont identifiés par des lettres (ainsi les complexes H et J sont aujourd'hui l'édifice du Conseil-Exécutif, situé sur la Grande-Allée). La première version du « Complexe G », apparue en 1965, aurait compté quatre tours de 22 à 25 étages, soit deux fois et demie ce qui a effectivement été construit2. En 1969 le projet est modifié pour comprendre, outre l'édifice effectivement construit, deux autres tours entre celui-ci et le Grand Théâtre de Québec. Les immeubles existants sont acquis et démolis, mais ces deux tours ne furent jamais construites. La construction se déroule de 1967 à 19723 et a coûté environ 45 millions de $CAN. En 1987, l'édifice est officiellement nommé « Édifice Marie-Guyart » en l'honneur de Marie de l'Incarnation, née Marie Guyart, dans le cadre d'une réforme de tous les noms d'édifices de la Colline parlementaire. #Québecc_Québec_city
Default Title